Pour être 'la banque du futur', ING parie sur les startups

Pour être ‘la banque du futur’, ING parie sur les startups

La Tribune revient sur la transformation engagée par ING pour devenir la “banque du futur”. Une stratégie basée sur le digital et les partenariats avec des jeunes pousses de la Fintech avec la création notamment d’un fonds de capital-risque de 300 millions d’euros.

Une transformation en un « Spotify de la banque », qui n’est pas seulement interne mais se joue aussi en s’ouvrant à l’extérieur, à des startups de la Fintech. En France par exemple, ING s’est associé à cinq autres fintechs pour créer ‘Prêt Pro Direct’, une offre de crédit à destination des TPE/PME immédiate et 100% digitale. Un offre promettant une réponse en 10 minutes et un déblocage des fonds, d’un montant pouvant s’élever jusqu’à 100.000 euros, sous 48 heures .

Avec la création d’ING Ventures, un fonds d’investissement dans les Fintechs de 300 millions d’euros,  ING compte accélérer son rythme d’innovation. Chaque investissement sera aligné avec notre stratégie consistant à apporter une expérience client différenciante selon les propos de Ralph Hamers.

« Nous sommes sur la bonne voie pour transformer ING en la banque du futur, en nous efforçant de donner aux personnes les moyens de rester en avance dans leur vie et dans leurs affaires, en se montrant clair, facile, cohérent et pratique » Ralph hamers, CEO ING Group.

Retrouvez l’intégralité de l’article sur www.latribune.fr