Communiqué de presse

13 décembre 2016

Un fragile équilibre entre esprit de Noël et maîtrise des dépenses

Un fragile équilibre entre esprit de Noël et maîtrise des dépenses

ING Group publie, pour la 3ème année consécutive, son baromètre annuel sur les Européens et les dépenses de Noël.

Des Européens attachés à la tradition de Noel…

En Europe, la tradition des cadeaux de Noël reste encore forte : 82% des Européens ont reçu un cadeau à Noël dernier. Ce chiffre est le même en France alors qu’il n’est que de 50% aux Pays-Bas.

Que trouve-t-on sous le sapin ? Les cadeaux les plus populaires sont les cadeaux pratiques et « loisirs » qui représentent respectivement 38% et 30% des présents reçus l’an dernier.

Mais faire plaisir n’est pas si facile. Si la majorité des Européens se réjouit des présents reçus, 15% n’ont pas apprécié leur cadeau de Noël dernier ou ne s’en sont jamais servi. Ils sont même 10% à ne plus se souvenir des cadeaux reçus. 1 Européen sur 2 préfère alors se séparer de l’objet de la déception.

Afin sans doute d’éviter les erreurs et déceptions, 37% des Européens reçoivent de l’argent ou des cartes cadeaux à Noël.

…souvent synonyme de dépenses importantes

Dans l’esprit de Noel, offrir est toujours un plaisir, mais les Européens se sentent de plus en plus contraints. 67% des Français pensent que Noël est trop centré sur l’argent et 44% se sentent même forcés de dépenser de l’argent à cette période. 10% des Européens choisissent même de s’endetter, un chiffre qui reste stable sur ces trois dernières années.

L’esprit de Noël perdure cependant : pour 45% des Français, Noël est la seule période de l’année où ils s’autorisent à dépenser, et ce quelle que soit leur situation financière.

Méthodologie

Étude réalisée par Ipsos pour ING Group dans 14 pays entre le 4 et le 18 octobre 2016 pour un total de 13 576 répondants.