ING participe à la première transaction agricole complétée avec la technologie blockchain

ING participe à la première transaction agricole complétée avec la technologie blockchain

ING a uni ses forces à celles du négociant mondial Louis Dreyfus Company (LDC), ABN Amro et la Société Générale pour compléter la première transaction de produits du secteur agricole grâce à la technologie blockchain.

Sans transaction papier, certificat ou contrôle manuel, la transaction d’expédition de soja du vendeur LDC à l’acheteur chinois Shandong Bohi a été achevée cinq fois plus rapidement qu’un commerce papier en utilisant le prototype blockchain d’ING, Easy Trading Connect (ETC).

” La transaction entièrement numérisée a simulé le processus traditionnel de 11 à 14 jours et n’a pris que quatre jours à se finaliser “, a déclaré Anthony van Vliet, responsable mondial du commerce et du financement des matières premières chez ING. Mais on ne peut pas réduire la blockchain uniquement à une accélération du processus de transaction. Avec cette technologie innovante, on réalise des avancées significatives à tous les niveaux de la chaîne, y compris la réduction du risque de fraude, des coûts plus bas, une sécurité accrue, et la capacité à surveiller les progrès du commerce en temps réel.

Ce que nous voulons, c’est adopter des normes communes et numériser une industrie avec des processus papier et manuels vieux de plus d’un siècle. Nous nous attendons à voir des développements significatifs dans les douze prochains mois “, a déclaré Anthony. ” Nous sommes le plus grand fournisseur de financement de matières premières au monde et compte tenu des progrès que nous avons constatés jusqu’ici dans les expériences de commerce agricole et énergétique, nous avons l’intention d’atteindre un groupe plus large de clients et de parties prenantes comme les entreprises de logistique, d’expédition, de stockage et les sociétés d’inspection.”