ING durcit sa position concernant le charbon afin d’encourager la transition vers une économie durable et bas-carbone

ING durcit sa position concernant le charbon afin d’encourager la transition vers une économie durable et bas-carbone

Encourager la transition vers une économie durable et bas-carbone

  • D’ici fin 2025, le Groupe ING ne financera plus d’entreprises du secteur de l’énergie et des services publics dont le mix énergétique contient plus de 5% de charbon ;

  • ING continuera cependant d’accompagner ses clients du secteur de l’énergie dépendants à moins de 10% du charbon et qui sont engagés dans une stratégie zéro carbone à horizon 2025 ;

  • ING s’engage à arrêter progressivement le financement de centrales à charbon d’ici fin 2025.

ING a décidé de franchir une étape supplémentaire vers l’arrêt du financement de l’industrie du charbon, et de diminuer ses investissements à zéro d’ici à 2025. Cette nouvelle politique du charbon, qui prend effet immédiatement, accompagne l’effort d’ING en faveur de la transition vers une économie bas-carbone.

« Notre contribution aux objectifs de l’Accord de Paris consiste aussi en un positionnement clair dans nos choix de financement, puisque de bonnes alternatives aux énergies fossiles existent déjà » explique Koos Timmermans, directeur général adjoint du Groupe ING. « C’est une étape décisive vers la transition énergétique »

Concrètement, cette nouvelle politique du charbon signifie :

  • A l’horizon 2025, l’arrêt du financement de clients dont le mix énergétique repose à plus de 5% sur l’industrie du charbon. Nous continuerons cependant à financer leurs projets d’énergie non liés au charbon afin d’encourager leur transition énergétique.

  • A partir d’aujourd’hui, nous accompagnerons nos clients du secteur de l’énergie uniquement s’ils dépendent à moins de 10% du charbon et s’ils ont une stratégie de réduction du charbon à près de zéro d’ici 2025 : il s’agit d’un durcissement de notre politique du charbon, initiée en amont de la Conférence de Paris pour le Climat de 2015 où 196 représentants d’Etats s’étaient engagés à agir pour maintenir le réchauffement de l’atmosphère en-dessous de 2°

  • Nous arrêterons progressivement le financement des centrales à charbon d’ici fin 2025. En 2015, nous nous étions déjà engagés à ne plus financer de nouveaux projets de centrales à charbon. En conséquence, les montants des prêts accordés aux centrales à charbon ont déjà diminué de 9% en 2016.

Réduire notre empreinte environnementale

ING a un bilan carbone neutre depuis 2007. Nos objectifs actuels concernent la réduction de 50% de nos émissions de CO2, et un approvisionnement de nos bâtiments en électricité d’origine 100% renouvelable à horizon 2020 (base 2014).

Nos actions ne sont pas passées inaperçues. En octobre 2017, ING est citée parmi les 117 entreprises leaders de l’action contre le changement climatique de la « Climate A-list » de la CDP. La CDP est une organisation internationale visant à étudier l’impact environnemental des principales entreprises mondiales. La CDP a également classé ING dans le top 5% parmi des milliers d’entreprises pour ses actions et sa stratégie de lutte contre le changement climatique.

Soutenir nos clients

Nos engagements pour l’environnement ne visent pas simplement la réduction notre empreinte environnementale, ou l’évolution de nos choix de financement. Nous voulons prolonger notre action en soutenant nos clients qui s’engagent pour le développement durable, et accompagner la transition vers une économie plus durable.

ING a déjà attribué plus de 29 milliards d’euros au financement de projets d’infrastructures d’énergie renouvelable, dont 4 milliards d’euros en novembre 2017. Ce montant représente 60% de tous les investissements du Groupe dans le secteur de l’énergie.

ING a également permis l’émission de 18 obligations vertes (pour un montant de 15 milliards d’euros) pour financer les projets sociaux et environnementaux de nos clients. De plus, nous avons développé en 2017 une nouvelle structure de financement, liant directement le taux d’intérêt aux performances durables de l’entreprise emprunteuse. Une dizaine de crédits ont déjà été signées sous cette nouvelle structure.

Liens ing.com:

https://www.ing.com/ING-in-Society/Sustainability/Our-own-operations/Environmental-Programme.htm

https://www.ing.com/ING-in-Society/Sustainability/Sustainable-business.htm

https://www.ing.com/ING-in-Society/Sustainability/Our-Stance/Climate.htm

https://www.ing.com/ING-in-Society/Sustainability/Our-Stance/Energy.htm

Note à l’attention des éditeurs

Le terme « proche de zéro » fait référence à un niveau maximum de 5% d’activité de l’entreprise en lien avec l’industrie du charbon. Cette limite est identique à celle utilisée dans le cadre des investissements socialement responsables (i.e. fonds d’investissements) lors de l’évaluation d’une activité donnée.