ING s'arroge la 5ème place du classement blockchain de Forbes

ING s’arroge la 5ème place du classement blockchain de Forbes

ING est l’un des pionniers de la blockchain dans le secteur financier. Ses efforts ne sont pas passés inaperçus, la banque est classée 5ème entreprise mondiale cotée dotée du plus fort potentiel de blockchain en 2019 par Forbes.

« C’est vraiment gratifiant de faire partie d’une équipe reconnue pour le travail qu’elle réalise à l’échelle mondiale dans le domaine de la technologie blockchain. » déclare Scott King, membre de l’équipe innovation blockchain d’ING. « Cette distinction de Forbes nous encourage à poursuivre sur cette voie. »

L’article du célèbre magazine économique américain s’appuie sur une méthodologie créée par la société de gestion d’actifs Reality Shares qui identifie les entreprises à la pointe de la technologie blockchain. ING se classe cinquième, après IBM, Alibaba, Fujitsu et Mastercard. 

« En peu de temps et au prix d’efforts remarquables, le Groupe est devenu un acteur majeur de la technologie blockchain », selon l’article.

Bulletproof

L’une des dernières innovations de la blockchain, Bulletproof, consiste à améliorer la confidentialité des données des registres distribués ou partagés. Elle s’appuie sur les premières versions de nos codes Zero-Knowledge Range Proof et Zero-Knowledge Set Membership. La technologie Bulletproof, plus rapide, ne nécessite pas d’établir une initialisation de confiance, ce qui constitue un progrès de taille, car cette dernière implique que le créateur des paramètres d’initialisation soit détenteur d’une clé privée, qu’il peut utiliser à son avantage. En supprimant ce protocole, Bulletproof renforce la confiance entre tous les utilisateurs de la blockchain. 

Tout comme nos codes Zero-Knowledge, Bulletproof est en open source. 

Scott King explique que « Le choix de l’open source résultait d’une envie de restituer le savoir acquis dans l’écosystème et constituait une opportunité de progresser. » 

« Ainsi, d’autres développeurs peuvent mettre notre code à l’épreuve et nous signaler des points d’amélioration. En somme, l’open source permet de s’adresser à un public plus vaste et de tester notre code auprès de la communauté des développeurs afin de le perfectionner. »