ING et la BEI financent le transport maritime vert à hauteur de 300 millions d'euros

ING et la BEI financent le transport maritime vert à hauteur de 300 millions d’euros

Amsterdam, le 19 février 2018

ING et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont signé un accord de soutien aux investissements verts dans le secteur du transport maritime européen, pour une valeur totale de 300 millions d’euros. Chacun des deux acteurs y contribuera à hauteur de 150 millions d’euros. Grâce à cet accord, les sponsors des projets verts et durables dans le secteur du transport maritime bénéficieront de conditions financières avantageuses.

Photo, de gauche à droite : Stephen Fewster (ING), Werner Hoyer (BEI) et Isabel Fernandez (ING)

Ce mécanisme est mis à la disposition des clients justifiant d’intérêts importants dans l’Union Européenne. Il est applicable aux projets comportant un élément d’innovation verte relatif à la construction de nouveaux navires ou à la modernisation de navires existants. Les opérateurs maritimes et fluviaux y sont éligibles.

L’accord s’intègre dans la stratégie d’ING, qui vise à accompagner et à financer la société dans sa transition vers la durabilité environnementale, économique et sociale. À cette fin, nous soutenons le développement de modèles commerciaux durables et en faisons la promotion. Nous avons également mis à l’étude des méthodes de financement durable à même de favoriser la transition énergétique et de lutter contre le changement climatique.

Pour créer un portefeuille diversifié, les 300 millions d’euros seront investis chez la BEI au cours des trois prochaines années, sous la direction de l’équipe ING en charge du transport maritime. L’accord bénéficie également de la garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), l’élément central du Plan Juncker.

« Ce n’est un secret pour personne : le secteur du transport maritime contribue de manière importante aux émissions de CO2. L’action en faveur du climat est l’une des grandes priorités de la BEI, et ce type de financement doit être considéré par les armateurs comme une incitation à faire les choses autrement », déclare Werner Hoyer, Président de la BEI. « Le mécanisme a été mis au point après de nombreuses discussions avec nos homologues néerlandais du secteur public et privé. Il vise à aider le transport maritime dans sa transition vers un avenir plus vert. »

Isabel Fernandez, Directrice de la Banque commerciale chez ING, ajoute : « La durabilité est une priorité stratégique de premier ordre pour ING. Nous sommes très fiers de nous associer à la BEI pour encourager nos clients du transport maritime à envisager des options de financement plus durables et écologiques. L’accord que nous avons signé nous aide à les soutenir dans la transformation écologique de leur modèle commercial, en s’adaptant à l’avenir de façon toujours plus durable. »

Ce mécanisme avec prise en charge des risques est destiné aux projets d’amélioration des performances environnementales des navires de transport (réduction des émissions polluantes et amélioration du rendement énergétique). Soumis à ING, les projets seront sujets aux critères d’acceptation des risques financiers et non-financiers d’ING.

Contexte

La Banque européenne d’investissement (BEI) est l’institution d’octroi de prêts à long terme de l’Union Européenne. Elle est la propriété de ses États membres. Elle propose le financement à long terme d’investissements solides, dans le but de soutenir les objectifs fixés par les politiques européennes. L’an dernier, la BEI a mis à disposition 2,18 milliards d’euros dédiés à des projets aux Pays-Bas.

ING est une institution financière mondiale dotée d’une base européenne forte. Elle propose des services bancaires à travers sa société exploitante, ING Bank. Celle-ci a pour but de permettre aux gens de garder une longueur d’avance dans leur vie personnelle et professionnelle. Avec plus de 51 000 employés, elle propose des services de détail et commerciaux aux clients de plus de 40 pays. Les actions du Groupe ING sont cotées à la bourse d’Amsterdam (INGA NA, INGA.AS), de Bruxelles et au New York Stock Exchange (ADRs: ING US, ING.N). La durabilité fait partie intégrante de la stratégie d’ING, comme le démontre son classement parmi les leaders du secteur bancaire par Sustainalytics. Les actions du Groupe ING sont cotées aux indices FTSE4Good et Dow Jones Sustainability Index (Europe et Monde), où il fait partie des leaders du secteur bancaire.

L’investissement évoqué dans cet article entre dans le cadre du programme Green Shipping Guarantee (GSG), qui bénéficie du soutien du titre de créance européen Connecting Europe Facility (CEF) ainsi que du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS).Le programme est conçu à la fois pour renouveler les flottes et pour moderniser les navires existants à l’aide de technologies durables (GNL, eau de ballast, rendement énergétique, etc.). Le programme GSG poursuit le travail entamé par l’ European Sustainable Shipping Forum (ESSF), un groupe d’experts qui rassemble états membres, parties prenantes du secteur maritime et Commission Européenne.