ING Bank France certifié Top Employer 2018

ING Bank France certifié Top Employer 2018

Pour la septième année consécutive, ING Bank France se voit attribuer le label Top Employer France.

Muriel Rocher, DRH ING Bank France, rappelle ce qui fait d’ING Bank France, une banque qui place l’humain au cœur de son modèle : « Cela se traduit par la mise en place de pratiques RH innovantes basées sur la collaboration, qui donnent à nos collaborateurs  les moyens d’être acteurs de leur parcours professionnel, de développer leurs compétences et d’évoluer. (…) Notre façon de travailler conviviale et stimulante est un atout majeur pour notre objectif commun : la relation humaine au cœur de la banque. »

Ilona Dzierzanowska, Directrice des Systèmes d’Information et des Opérations d’ING Bank France, rappelle une des ambitions d’ING Bank France pour 2018: « Nous devons toujours améliorer notre expérience clients en innovant et en renforçant notre plateforme informatique, en France, mais aussi en collaboration avec d’autres pays Européens. Le fait d’avoir des processus RH robustes, ce que la certification Top Employer 2018 confirme en France et en Europe, nous permet plus sereinement de mener les projets business. Tout cela fait de cette ambition quelque chose de formidable que j’apprécie beaucoup ».

Muriel Rocher conclut : « Cette certification, basée sur nos pratiques RH, rassure notre écosystème sur l’existence de processus RH structurants, présents dans une logique de Business Partnering et de développement de l’organisation au sens large. Nous sommes très fiers d’être une fois de plus reconnu comme Top Employers. C’est un message très positif pour nos salariés et nos candidats. »

 Processus de certification

La certification Top Employers s’appuie sur des faits. La première étape du processus de certification est la participation au questionnaire HR Best Practices. C’est une analyse complète de l’environnement RH, portant sur 9 thèmes et plus de 600 pratiques RH.

Le processus d’évaluation est très rigoureux. Il inclut une analyse critique des réponses et documents fournis, un audit indépendant des processus et des données et le calcul des scores de performance des participants en fonction d’une norme internationale.