Une innovation dans la blockchain améliore la confidentialité des données pour les clients

Une innovation dans la blockchain améliore la confidentialité des données pour les clients

ING a annoncé une autre percée majeure en matière de technologie blockchain pour améliorer la confidentialité des données des clients : sa solution Zero-Knowledge Set Membership (ZKSM). ZKSM s’inscrit dans la continuité de la présentation de Zero-Knowledge Range Proof (ZKRP) d’ING l’année dernière, une solution qui permet de surmonter l’un des principaux obstacles liés à l’utilisation de la blockchain dans le secteur des services financiers : la protection de la confidentialité des données.

« Notre objectif global avec la technologie de registre distribué et plus précisément avec la blockchain, est de créer des solutions qui donnent à nos clients les moyens de transformer leurs modèles économiques » déclare Annerie Vreugdenhil, responsable de la division Wholesale Banking Innovation chez ING.

« L’un des éléments clés de ce processus pour nos clients réside dans le traitement des données et leur confidentialité. ZKSM constitue la prochaine étape de ce parcours. »

Quel est son fonctionnement ?

ZKRP permet aux données numériques d’être validées dans une fourchette de chiffres. Par exemple, un demandeur de prêt immobilier pourrait prouver que son salaire se situe dans une certaine fourchette, sans en révéler le chiffre exact.

Toutefois, les données ne se limitent pas aux seuls chiffres.

ZKSM va au-delà des données numériques et inclut d’autres types d’informations, comme des lieux et des noms, ce qui en fait un code encore plus puissant. 

Par exemple, les banques pourraient valider qu’un client habite bien dans un pays membre de l’Union européenne, sans qu’il soit nécessaire de révéler le nom de ce pays. Pour simplifier, cette technologie permet de partager des informations sans en révéler les détails contextuels.

Une technologie dont l’utilisation est ouverte à tous

La solution ZKSM est open source, ce qui signifie que les développeurs externes peuvent expérimenter avec les normes de confidentialité de la technologie de registre distribué et les améliorer. 
 
« ING a la chance de bénéficier de l’expertise de certains des esprits les plus brillants du secteur dans le cadre de ce programme », déclare Annerie Vreugdenhil. « Nous sommes très heureux que cette solution révolutionnaire soit dès à présent prête à être mise en place et testée. »

Pour en savoir plus sur cette technologie : https://github.com/ing-bank/zkrangeproof