L'intelligence artificielle au service du marché des prêts syndiqués

L’intelligence artificielle au service du marché des prêts syndiqués

ING Ventures et UniCredit ont investi 1,3 million d’euros dans la « fintech » italienne Axyon AI pour appliquer la puissance de l’intelligence artificielle (IA) au marché des prêts syndiqués.

Axyon AI consacrera cet investissement à l’accélération de sa croissance et au développement de produits, dont SynFinance, une plateforme d’intelligence artificielle qui utilise l’analyse prédictive pour identifier les investisseurs les plus susceptibles de prendre part à un prêt syndiqué. 

À l’heure actuelle, les données financières analysées pour fournir un conseil aux clients sont complexes et souvent fragmentées, entraînant un processus long et contraignant pour les banques. 

« Extraire de la valeur reste un processus manuel pénible », indique Daniele Grassi, PDG d’Axyon AI.

C’est ici que SynFinance entre en jeu. 

Basé sur un algorithme qui tire des enseignements de centaines de milliers de transactions historiques, SynFinance est en mesure d’analyser plus de 300 investisseurs potentiels et la possibilité qu’ils prennent part à un prêt syndiqué. Cet outil permet aux banques d’être plus efficaces et de mieux conseiller leurs clients. 

« Nous sommes ravis de résoudre ce problème grâce à l’apprentissage approfondi, qui constitue une branche extrêmement puissante de l’intelligence artificielle. » ajoute Daniele Grassi.

Des partenaires historiques

« ING Ventures est constamment à la recherche de « fintechs » qui nous permettront d’offrir à nos clients un service différencié. » déclare Benoit Legrand, directeur de l’innovation chez ING. 

« Nous investissons dans des sociétés d’importance stratégique pour l’accélération de notre stratégie. »

L’investissement d’ING au travers d’ING Ventures s’inscrit dans le cadre d’une seconde opération de financement d’Axyon AI. La collaboration entre ING et Axyon AI a débuté en 2016, année durant laquelle Axyon AI a rejoint le programme d’accélération d’ING et a bénéficié d’un prêt d’amorçage de la part de la banque. 

« Axyon AI présente un intérêt du fait de ses cas d’usage dans l’intelligence artificielle, qui peuvent apporter de la valeur ajoutée aux établissements financiers grâce à leurs solutions prédictives. » indique Benoit Legrand.