Communiqué de presse

23 juillet 2018

Le paiement, levier de développement de la banque mobile

Le paiement, levier de développement de la banque mobile

La révolution numérique a permis l’émergence de nouveaux acteurs qui, profitant de changements dans les modes de consommation, ont apporté de nouveaux services de paiement et de gestion d’argent. Par exemple, les achats en ligne se sont très largement démocratisés. En effet, 67% des européens déclarent effectuer des achats en ligne au moins une fois par mois. Mais comment sont effectués ces achats sur la toile ? Quels sont les moyens de paiement et de gestion d’argent privilégiés par les consommateurs ? Les équipes d’ING et d’Ipsos se sont penchées sur ce phénomène dans une étude intitulée « How do you prefer to pay ? * » qui  interroge les consommateurs sur leurs habitudes de paiement et de gestion financière. Voici ses principales conclusions :

1/ Les consommateurs restent majoritairement fidèles à leurs banques pour gérer leur argent et utiliser des services de paiement

  • C’est en tout cas ce qu’affirment 58% des européens (64% des français et des britanniques, 54% des allemands) et 54 % des américains. 
  • 16 % des personnes qui sont passées par d’autres services que ceux de leur banque disent l’avoir fait pour « pouvoir effectuer des paiements quand ils en ont envie » . Ils sont 14 % à déclarer l’avoir fait parce qu’ils trouvent ces solutions plus pratiques.
  • Lorsqu’ils réalisent des achats physiques, 60 % des européens utilisent encore plutôt leur carte bancaire. Notamment en France avec 78% et au Royaume-Uni avec 69%. Pour leurs achats en ligne, les moyens de paiements sont plus variés, 42% des européens utilisent leur carte bancaire, mais 32% utilisent Paypal, et 11% des services digitaux comme Boon ou Twyp pour régler leurs achats. 
  • Néanmoins, en Europe, ils sont 13 % à dire qu’ils n’utiliseront jamais Paypal. Le chiffre monte à 52 % pour des services de paiement Facebook. Ces personnes déclarent en effet qu’elles ont toujours leur carte bancaire et/ou du liquide sur elles et ne voient donc pas la valeur ajoutée des nouveaux services (pour 42 % d’entre elles)

2/ Le Smartphone est l’outil numérique le plus utilisé pour accéder à des services bancaires

  • En effet, 90% des européens interrogés possèdent un smartphone, et 61% d’entres eux l’utilisent pour accéder à des services bancaires.
  • Parmi ces 61%, ils sont 65% en Europe à utiliser leur smartphone pour consulter leur solde ou réaliser des transactions (76 % aux Etats-Unis). En France ils sont 58 % contre 73% au Royaume-Uni.
  • Le mobile est aussi utilisé pour payer des factures mais cela est plus dispersé. En effet ils sont 66 % en Belgique mais 22 % en France à utiliser leurs smartphones à ces fins.

*14 828 personnes ont été interrogées, à raison de 1 000 personnes environ les 14 pays suivants : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Espagne, États-Unis, France, Italie, Pays-Bas, Pologne, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Turquie. Ainsi que sur un panel de 500 personnes environ au Luxembourg.