Communiqué de presse

6 janvier 2016

Les Français, bons élèves de l’Europe en matière de résolutions financières

Les Français, bons élèves de l’Europe en matière de résolutions financières

ING Direct publie aujourd’hui son baromètre annuel sur les résolutions financières des Européens : Celebrating the challenges, réalisé par Ipsos. On y apprend notamment que 76% des Français, envisageant de prendre de bonnes résolutions pour 2016, prévoient un volet financier contre 71% des Européens en moyenne. Les Français se placent ainsi parmi les bons élèves devant les Britanniques (70%), les Allemands (62%) ou encore les Espagnols (60%).

Si les résolutions financières semblent toujours avoir le vent en poupe, on note une nette baisse des chiffres par rapport à l’an passé -7 points en France (83% en 2015) et -6 points en moyenne en Europe (77% en 2015).

LES EUROPÉENS VEULENT ÉPARGNER PLUS, LES FRANÇAIS DÉPENSER MIEUX

Les résolutions financières des Français diffèrent de celles du reste de leurs voisins européens. En effet, 41% des Européens souhaitent avant tout épargner davantage. Une volonté partagée par 53% des Britanniques et 44% des Allemands. A contrario, les Français, qui sont traditionnellement classés parmi les meilleurs épargnants d’Europe, relèguent cette résolution au second rang avec seulement 35%.

Les Français souhaitent, avant tout, se concentrer sur une meilleure gestion de leurs dépenses. Si cette résolution concerne 39% des Français, elle ne fait pourtant pas l’unanimité dans le reste de l’Europe : elle n’est une priorité que pour 27% des Européens, 24% des Allemands et seulement 15% des Britanniques. 

Les Français sont parmi les Européens les moins soucieux de réduire leurs dettes (22%), aux côtés des Néerlandais et des Luxembourgeois (19%). Pourtant, 27% des Européens placent la réduction des dettes tout en haut de leur liste de bonnes résolutions. C’est également le cas de 33% des Polonais, 28% des Allemands, 26% des Britanniques et des Espagnols.

TENIR SES BONNES RÉSOLUTIONS : LES FRANÇAIS DANS LE PELOTON DE TÊTE EUROPÉEN

52% des Européens affirment avoir tenu les résolutions financières qu’ils s’étaient fixées en 2015. Les Français (62%) figurent parmi les meilleurs élèves du continent, juste derrière les Britanniques (65%), les Luxembourgeois (66%), les Allemands et les Autrichiens, ex-aequo (68%). Les Espagnols et les Turcs, respectivement 44% et 43%, ferment quant à eux la marche.

Dans l’optique de tenir leurs résolutions financières, les Français sont ouverts à l’idée de se faire aider pour mieux gérer leurs dépenses. Ils sont ainsi 44% à considérer que leur banque est à même de les aider à identifier des placements alternatifs à l’épargne classique.

Méthodologie de l’étude

Terrain réalisé par internet entre le 8 et le 29 octobre 2015 auprès d’un échantillon de 14 837 personnes, représentatif de la population de 15 pays dans le monde, âgée de 18 ans et plus.